cr de la rafrsr du 6 juillet 2000 par Sophie

LES CR DE LA RAFRSR


retour au sommaire général [RAFRSR] PART I (Sophie) [RAFRSR] PART II (PA)

CR de la RAFRSR du 6 juillet 2000
PART I
[RAFRSR] des leurqueurs et des lâcheurs - Un cr pas bien réveillé


Le vendredi 7 juillet 2000
à 11:36,
dans fr.rec.sport.roller
official.poster@GCFT.world
(Official Poster)
nous informa:


Cliquez ici pour découvrir le
Lemme de la Scission Accidentelle
du Groupe d’Amibes. (SAGA)

et cliquez ici pour plus d'informations
sur ce lemme SAGA.





















haut de la page

LAUNCH PA (just in case)


Mage Météo s'est un peu fourvoyé
                et la rafrsr fut presque arrosée!
Des gouttes, à l'heure du départ officiel,
                ont chassé Virginie, mais pas Rachel.
Il y avait, seul p'tit gars du XVIIIème,
                William, fidèle à la rando qu'il aime,
Fred, scarabée carrossé, Tonton Chuche,
                Alexandra, PA notre coqueluche,
Julie, de retour, Tom Puce, Xav', Malik,
                Nico l'air fatigué, Ben et Cédric
Posteurs de rollerweb, l'ami Julien,
                Gilles, un jeune casqué: Romain?
Un gars en "iz", il se reconnaîtra,
                et...euh... Un, qui son prénom postera,
Et aussi Soy, dont j'écorche le prénom.
                Que de leurqueurs cette fois-ci nous avions!


Tous, sur la place du Palais bien mouillée,
                en de faciles slides nous nous sommes lancés!
Puis le dernier nous avons attendu,
                qui particulièrement tard est venu.
Quand de la place nous sommes enfin partis,
                certaines gouttes évaporées à demie,
C'est au nombre de vingt que nous étions.
                Les en-ligne roulant avec précaution,
Les quouadeurs se riant de la chaussée,
                comme un seul homme nous nous sommes élancés.
Persifleur Phil nous souhaitions retrouver,
                aussi, vers Gare du Nord nous sommes allés.
Tout Opéra nous avons envahi,
                et c'est là que Philippe nous rejoignit.
D'Opéra, nous passâmes à vingt et un,
                groupe indiscipliné de p'tits vilains.


Optant pour une livraison de brownies,
                nous filâmes sur Répu et Virginie.
Opéra - Répu, c'était vraiment clair,
                pourtant quatre nous ont pris pour des éclairs
Partis en trombe. Dix-sept, en longue chaîne,
                sans exactement nous donner de peine,
Nous avançâmes sur Répu sans forcing.
                Pensant nos quatre amis dans un parking,
Nous fîmes une extrêmement longue double pause
                pour que d'être marris ils n'aient de cause.
Las, quand l'insupportable grelotta,
                c'est la mauvaise nouvelle qu'il nous porta:
Les amis lâchement nous abandonnaient,
                se tirant à l'opposé vers Orsay.
Dépités. Doublement, car, Virginie,
                à la joindre nous n'avons pas réussi.


Les nuées nous ont alors fait grand peur
                et vers PR nous sommes partis sur l'heure.
Ce fut un bonheur, la Place, tout à nous,
                sur laquelle nous avons pu faire les fous.
Mais sous les cieux lourds, certains sont partis,
                puis le reste à l'arrivée de la pluie
Est allé au Louvre se mettre à l'abri.
                De nos grands sacs nous avons tout sorti,
Pour déguster, au son clair de flûtistes,
                des délices, que n'étant pas égoïstes,
Avec elles, et plaisir, nous partageâmes.
                Quand la cour ferma à notre grand dam,
C'est le passage de Palais qu'on choisit.
                Ce choix des courants d'air grand bien nous fit.
Oui! Nos amis nous avons retrouvés!
                Ils rentraient, zigzagant, tous éméchés...


Perfide Alain nous a tout expliqué
                et leur excuse nous bien fit rigoler!


Et nous autres, quatre derniers sommes restés.
                Glissades et slides, nous avons tout testé
Et c'est bien plus tard que nous sommes rentrés.
                Rachel, réelle, jusqu'au bout est restée.

END PA

Sophie
PS: l'excuse des Zamis, vous la connaissez...
                Tonton Chuche vous en dira bien assez!


haut de la page

* * * * * * * *

haut de la page
retour au sommaire général