LE FEUILLETON DE CASSE-ROLL.NET / RAFRSR


retour au sommaire des dits

A la recherche du Zabec 1000
- XSFred -
Episode 3
Scène 12

Extérieur jour, Bastille, terrasse de troquet.

VF est à nouveau avachi devant un lait-coca ; il guette anxieusement en clignant derrière ses lunettes de myope. Une main se pose sur son épaule, il sursaute.

- Salut VF, sympa d'être venu, y sont où tes potes qui savent slider ?

- Salut, euh, y vont arriver, chuis en éclaireur là, j'les ai un peu largués dans une descente. Et elle est où Fess ?

- Elle nous rejoint, elle a croisé un patient. Faut que j'aille changer de ticheurte et me passer un peu d'eau, j'ai roulé toute la journée.

- J'vous commande à boire pendant ce temps ? Tu veux quoi ? Et elle prend quoi Fess ? C'est moi qui paye !

- Fess ne prend que du champagne. Tiens moi aussi, ça fait pas trop d'alcool. A tout de suite.

VF commande deux coupes, qui arrivent rapidement. Il sort sa bombe de WD-40 et asperge copieusement l'une des deux coupes. Il pose la bombe par terre, dispose les deux coupes, se ravise, change leur position, puis les change à nouveau.

- Vous jouez au bonneteau ?

- Gargl, euh, bonjour Fess, asseyez-vous, je vous ai pris du champagne.

Fess s'assied.

- Bonne idée, j'ai bien soif.

Elle tend la main vers une coupe.

- Euh, non, c'est celui-là le vôtre !

- Vous êtes un peu maniaque non ? Où est Pas Mal Rassis ?

- Il est allé se changer, il était en sueur.

- Ca ne m'étonne pas, il m'a tirée toute la journée.

- Gargl, euh, vraiment ?

- Je pense que vous aussi vous auriez bien besoin de mes services. Vous bavez sans cesse et vous vous exprimez par borborygmes. Je peux vous faire beaucoup de bien vous savez, comme l'indique mon pseudo.

- Euh... je le crois pas, là...

- Fess, c'est Faire Effort Sur Soi, la devise que j'enseigne à mes patients avec succès depuis dix ans. Vous pensiez à quoi ?

- Je... vous dirai ça quand vous aurez fini votre verre.

- Tout-à-fait maniaque.

Elle boit, Pas Mal rassis revient s'asseoir.

- Ouf, ça va mieux... Tiens t'as de la WD ? Justement y m'en fallait.

- Euh, moi ? Non, j'en ai pas !

- Me fais pas rigoler, elle est là sous ta chaise !

Il tend le bras et prend la bombe.

- Ah, celle-là, ah oui, mais euh, non, tu devrais pas t'en servir, je crois qu'elle est plus bonne !

- Tu rigoles, c'est imputrescible ce truc-là. Voilà, c'est cette roue-là qui m'inquiète, je vais lui en mettre une bonne rasade... Aïe, ah le con !

Pas Mal Rassis couvre son il de sa main.

- Merde, je m'en suis mis dans l'il. Ah, j'me suis pas raté. Et je m'en suis mis dans le nez aussi. Ca fait tout bizarre comme sensation. VF t'as pas un kleenex ?

- Tu t'en es mis dans l'il ? Mais faut appeler un docteur ! Une ambulance !

- Déconne pas, et puis si on avait besoin d'un docteur, y a Fess, elle est docteur aussi, hein Fess ?

Fess ne répond pas ; elle regarde fixement devant elle, sa coupe est vide. VF la regarde.

- Fess ? Tu m'entends Fess ?

Fess ne répond pas, Pas Mal Rassis se tient la tête à deux mains.

- J'me sens vraiment bizarre, ça doit être la fatigue, ou alors c'est le champagne, j'en prends jamais... Ouaf !

VF se retourne vers Fess.

- Fess tu m'entends ? Ecoute-moi bien maintenant...

Il est interrompu par Pas Mal Rassis.

- Ouaf ! Ouaf ! Ouaf ! C'est marrant, ça fait du bien de faire ouaf ! Ouaf ! Ouafouaf !

- ... tu vas faire ce que je vais te dire...

- Ouaf ! Ouaf ! Woooooo wowooo ouaf !

- Toi, tais-toi ! ... nous allons nous lever tous les deux, et nous allons partir ensemble...

- Awoooooooo ! Aw ! Aw ! Awoooooooooo !

- Assez j'te dis tout le monde nous regarde ! Fess tu m'écoutes oui ou merde ?

Fess le regarde soudain, et lui dit d'une voix très claire :

- Bordvenyo ssibirsko pontcheff. Panyemayesh ?

- Hein ?

- Eta nyete da brevinye shkoviensk.

- Tu vas pas t'y mettre toi aussi, écoute-moi bien...

Pas Mal Rassis tire la langue, sourit et se jette sur VF pour lui lécher la figure en aboyant. VF tombe de sa chaise.

- Mais merde quoi, arrête ! Bon allez on s'en va !

VF se relève, jette un billet sur la table et les emmène tous les deux.


haut de page

précédent

suite





A la recherche du Zabec 1000
- XSFred -
Episode 3
Scène 13

Intérieur nuit, un appartement.

Fess est assise sur un sofa, tenant fermement une bouteille de vodka dans une main, son verre de l'autre, et marmonne en russe.

On entend sans les voir VF et Pas Mal Rassis dans une autre pièce, VF maugrée alors que Pas Mal Rassis jappe tristement.

- Mais pourquoi t'as pissé sur le tapis ? Hein ? Y a qu'un tapis chez moi et y faut que tu pisses dessus ? T'es devenu con en devenant chien ? Oh, et me fais pas cette tête-là, si tu crois que tu vas m'attendrir avec tous les ennuis que j'ai, hein, et tout ça c'est ta faute ! Et ne touche pas à mon poster de Madonna ! Couché ! Là, couché !


VF surgit dans la pièce la mine sombre, une serpillière à la main.

- Bon, à nous maintenant. Eh, mais t'as bu toute la vodka ? Mais ça va pas !

VF vient s'installer sur le sofa tout près de Fess.

- Ecoute-moi attentivement maintenant. Je suis un grand prince russe en exil et tu es très amoureuse de moi. Tu es folle de moi, et tu vas enlever tous tes vêtements. Allo ?

Fess continue de marmonner en russe.

- Bon ,je vais t'embrasser goulûment et toi tu vas trouver ça génial.

VF s'approche de Fess et tente de l'embrasser. Fess se dégage en hurlant en russe. Pas Mal Rassis surgit de l'autre pièce en aboyant, se jette sur VF et le mord sauvagement au bras. VF essaie de se dégager, mais Fess, d'un grand mouvement de bras, lui casse la bouteille de vodka sur la tête. VF s'effondre dans un coin de la pièce. Fess, drapée dans sa dignité, part dans une grande tirade en russe, et Pas Mal Rassis vient se coucher à ses pieds en jappant.

- Ah, merde, putain, merde...


haut de page

précédent

suite





A la recherche du Zabec 1000
- XSFred -
Episode 3
Scène 14

Extérieur soir, PR

Les rolleurs et quouadeurs sont là, bavardant tranquillement. VF arrive, suivi de Fess et Pas Mal Rassis qui aboie joyeusement. Il rejoint le groupe de Sophie et V-l1

Sophie: - Tiens salut VF, t'as enlevé ton frein ?

- Euh, oui, t'as remarqué ?

- Hihihi faut pas freiner avec le tampon quand on l'a enlevé, c'est pour ça que tu es par terre. Dis donc, t'as une petite mine on dirait ?

- Ouais, ça fait deux jours que je dors pas, enfin j't'expliquerai. Voilà, je vous présente Fess, elle parle russe, enfin elle est russe quoi...

Julien : - Elle donne des cours ?

- Ben ça dépend... Et ça c'est Pas Mal Rassis, il a beaucoup d'humour, il est tordant, en ce moment il fait semblant d'être un chien, vous allez être pliés, voilà

- Super ! Deux nouveaux amis pour faire une joulie joulie rando ce soir !

- Bon, Sophie, j'peux te parler cinq minutes, là ?

VF entraîne Sophie un peu plus loin.

- Voilà, y paraît que t'as de l'antidope, tu pourrais pas m'en donner ?

- De l'antidope ? Tu veux dire de la dope hi hi hi, non j'en ai pas !

- Nan, vraiment sois sympa, chuis un peu dans la merde là avec le chien et tout, tu pourrais pas m'en donner ?

- Mon p'tit VF, écoute-moi bien : pour moi, le meilleur antidope, c'est une bonne Raffeur qui se termine par un kékocitron, tu peux me croire !

Julien: - On est partis !

La Raffeur s'ébranle.


haut de page

précédent

suite





A la recherche du Zabec 1000
- XSFred -
Episode 3
Scène 15

Extérieur nuit, Musée d'O

Fin de la Raffeur, les bouteilles de poire ont subi l'ultime assaut, et il ne reste presque plus de kékocitron - celui qu'elle transporte amoureusement et qu'elle ne confie jamais à personne.

V-l - Tiens Sophie, tu devrais donner encore un morceau de kékocitron aux deux nouveaux, j'ai l'impression qu'ils en ont bien besoin.

- Qu'est-ce qu'on ferait pas sans mon kékocitron hihihi, y en a pas mal qu'aimeraient bien avoir la recette, hein mon V-l1 ?

- C'est ça, c'est ça. Bon ben moi je me barre. Salut tout le monde !

VF - J't'accompagne un bout d'chemin V-l1.

- C'est pas ta direction, toi tu vas vers...

- C'est pas grave, ça me fera du bien, et puis y faut que je travaille mon slide...

- Et tes deux amis, y rentrent comment ?

- Oh ça ça risque rien, y a le y1ch qu'a un flair d'enfer, tu peux être sûr qu'y vont m'retrouver...

- Ah, ils habitent chez toi ? Sympa ça.

- Euh, ouais, super sympa. Bon, on y va ?

- C'est parti !

Sophie les regarde partir dans la nuit.


haut de page

précédent

suite





A la recherche du Zabec 1000
- XSFred -
Episode 3
Scène 16

Extérieur nuit, une rue déserte.

VF ralentit, regarde autour de lui : personne, la plupart des fenêtres sont éteintes. Il ouvre son sac, et crie :

- V-l1, attends un peu, chuis crevé !

V-l1 slide et s'arrête au milieu de la rue. VF le rattrape, sort un couteau de son sac, se jette sur V-l1 et le renverse. Il le menace du couteau.

- Donne-le moi ! Donne-moi le Zabec 1000 !

- Qu'est-ce qui t'arrive ? T'as bu trop de poire ?

Au loin, on entend une paire de quouades se rapprocher.

- Donne-le moi j'te dis j'en peux plus donne-le moi !

- T'aurais pu choisir quelque chose de plus élégant que ce minable couteau de cuisine

La paire de quouades se rapproche ; on reconnaît le rythme d'airain de Sophie.

- Donne-le moi ! Ou tu me le donnes tout de suite, ou je te fais la peau et je pars avec tes quouades, tu choisis.

- Je vais te dire un truc mon p'tit VF : Robert, c'est trop fort pour toi.

VF se prend un grand coup de quouade dans la tête asséné par Sophie. Il s'effondre.

V-l1 - Tiens Sophie, toujours dans les bons coups ?

Sophie ramasse le couteau, se penche sur V-l1 toujours à terre, et dit :

- Donne-le moi.

- T'es ouf ou quoi ? On avait passé un marché !

- Ouais, la recette du kékocitron contre un Zabec 1000. Mais c'était y a deux mois, et je vois toujours rien venir. Alors donne-le moi maintenant !

- Mais y a tout le temps, elles sont pas bien nos randos ?

- Non elles sont pas bien nos randos depuis qu' y a des cons qui essaient de me soutirer la recette de l'antidope et de te piquer ton Zabec 1000. Celui-là on l'a éliminé, mais tu t'imagines que ça va en rester là ?

- Je l'ai pas sur moi.

- Ah ouais ?

Sophie fait tourner, une à une, toutes les roues des quouades de V-l1. Pas de musique céleste.

Sophie se redresse.

- A la prochaine Raffeur, t'as intérêt à l'amener. Salut.


haut de page

précédent

suite





A la recherche du Zabec 1000
- XSFred -
Episode 3
Scène 17

Extérieur nuit, la paire de quouades noirs et luisants, rejointe par VF enturbanné de pansements.

- Alors, on est venu s'agenouiller ?

- Ecoute, j'en peux plus, ça fait trop mal, il faut que j'écoute ton Zabec 1000, et puis j'ai que des emmerdes...

- A genoux. A genoux ! Voilà, c'est mieux. Et maintenant rends-moi la bombe de Virus-Qui-Rend-Gueudin. Bien. J'ai un nouveau plan pour toi. Ce soir, tu vas aller rejoindre la Raffeur à Musée d'O. Tu...

- Ah non j'peux pas faire ça y vont m'tuer y a déjà la dingue qui m'a cassé la teutê et puis l'aut' V-l1 y m'aura pas oublié, non !

- Laisse-moi finir, c'est un très bon plan. Tu les rejoins à Musée d'O, tu détournes l'attention de Sophie, c'est la plus dangereuse. J'arrive à ce moment et j'embarque le V-l1, je crois qu'on a quelques trucs à se dire lui et moi, ha ha ha.

- Mais comment tu vas l'embarquer ? devant tout le monde ? Ils vont le défendre !

- Ce sera la surprise... Et puis moins tu en sais, moins tu feras de conneries.

- Mais de toutes façons qu'est-ce que je vais lui dire à Sophie moi ?

- Eh bien, tu vas lui demander la recette de l'antidope, ça vaut très cher ce renseignement.

- C'est des conneries tout ça, y vont me faire la peau, j'ai aucune raison d'y aller !

LB asperge la figure de VF avec la bombe de WD-40.

- Maintenant, tu as une très bonne raison d'y aller. A tout-à-l'heure...


haut de page

précédent

suite





A la recherche du Zabec 1000
- XSFred -
Episode 3
Scène 18

Extérieur nuit, Musée d'O

Le petit groupe habituel, mais l'atmosphère est moins détendue.

Arrive un roller mal assuré, que V-l1 reconnaît de loin.

- Eh ben, il manque pas d'air celui-là...

Sophie : - Et il est plus solide que je croyais, mais cette fois-ci je vais me le faire !

- Attends, j'aimerais bien savoir ce qu'il est venu chercher

- L'autopsie le dira, non ?

VF, encore loin du groupe, commence déjà à geindre.

- Me touchez pas ! Au secours ! Chuis contaminé ! Sophie je t'en prie, l'antidope !

Il finit par s'arrêter en tombant aux pieds du groupe.

- A l'aide, vite, chuis contaminé, il m'a injecté le virus, vite, j'vais devenir gueudin, j'veux pas finir comme un chien...

Philippe, immobile : - Disgusting.

MarcZ : - Je dirais même plus...

Sophie : - C'est qui, "il" ?

- J't'en prie, Sophie, y m'faut une dose, tout de suite...

Philippe : - Répugnant.

MarcZ : - ...J'allais le dire.

V-l1 : - Alors, on s'est fait bobo avec le côté obscur ?

- J'vous dirai tout, mais donnez moi une dose, une grande dose, viiiite !

V-l1 : - Franchement, j'hésite. Tu serais sans doute plus drôle en guéridon.

Sophie : - Laisse tomber, de toutes façons il ne saura jamais slider.

Apparaît alors au bout de la place un homme monté sur une trottinette à moteur, déguisé en Indiana Jones, et traînant derrière lui un brancard sur roulettes. Il s'arrête à peu de distance du groupe. Son visage est caché par le masque de carnaval, et il est chaussé de quouades noirs et luisants.

Il part d'un grand rire imitant le satanique.

- Hahahaha, les voilà les héros du bitume, terrés dans leur trou comme des veaux autour de leur chef débile !

V-l1 se lève immédiatement et s'approche.

- Ici, on n'aime pas les moteurs, on n'aime pas les trottinettes, et on n'aime pas les guignols. Trois raisons de boire contrex et de retourner à ton Playmobil.

- Tu oses t'adresser à moi, esclave !

L'homme saisit son fouet et le lance sur V-l1 ; le fouet s'enroule autour des chevilles de V-l1 et le fait chuter sur le brancard. L'inconnu relance les gaz de sa machine et part avec V-l1 toujours empêtré dans le fouet. Stupéfaits, tous les rollers restent sans bouger, abasourdis, sauf Sophie qui s'élance. VF s'interpose, et ils chutent tous les deux. L'incident réveille les rolleurs qui se jettent alors à la poursuite de la trottinette à moteur.

Philippe arrive le premier et se jette sur l'inconnu. Ses mains s'accrochent au déguisement, et le masque tombe.

Philippe : - Loïc B ! C'est Loïc B !

- Malédiction ! Je suis démasqué !

Loïc B sort alors de son déguisement un automatique a visée laser et double carburateur. Il ajuste Philippe.

- Meurs dans tes rollers, chien !

V-l1 : - Non, pas ça ! Robert ! ROBERT !!!

Une immense clameur se fait alors entendre, qui cloue les protagonistes au sol. Toutes les musiques du monde remplissent chacun d'eux jusqu'au tréfonds, tandis que les nuées s'ouvrent sur un immense visage rond et lunetté de noir. La musique faiblit, pour laisser place à une voix tonnante.

- Arrêtez vos conneries. Vous n'êtes décidément pas prêts pour le Zabec 1000. Moi, Robert, j'ordonne, en accord avec Monique, que vous ne gardiez aucun souvenir de tout ce bordel et que vous deveniez tous de gentils rollers dans un monde plein de fleurs. J'ai dit.

Le silence et la nuit reviennent sur le groupe de rollers hébétés. Au loin, on entend une trottinette à moteur s'éloigner.



Epilogue.

Certes, nos héros sont tous redevenus de gentils rollers dans un monde plein de fleurs. Mais parfois, quelques vibrations remontent à la surface. Voilà pourquoi, si un jour vous croisez la Raffeur, vous verrez des rollers :

- s'empiffrer régulièrement d'un kékocitron dont on ne connaît toujours pas la recette

- manipuler de la WD-40 avec précautions

- écouter attentivement le bruit de leurs roulements, au cas où...


haut de page

précédent

F I N

retour au sommaire des dits